L’archétype de La Chamane

Où comment se cassez la tête avec un archétype qui, bien qu’il vous attire, ne vous va pas du tout…

La Chamane

J’avoue que j’ai eu de la difficulté à faire cette leçon. Beaucoup de difficultés… Elle ne m’attirait pas, ou du moins je n’arrivais pas à faire quoi que ce soit… Pourtant les traditions autochtones m’ont toujours fascinée… Finalement, en discutant avec certaines personnes, j’ai obtenu quelques trucs pour m’aider à passer à travers cette leçon… donc l’utilisation de la musique, le dessin et les mandalas. Colorier et dessiner me permet de vider mon esprit avant de faire un exercice de méditation. Ensuite, j’ai essayé la musique. Les tamtams africains et la musique celte m’ont aidée à me centrer.

Les animaux de pouvoirs
Animal de pouvoir
101_7018

J’ai pris le Papillon, car c’est un insecte que j’aime beaucoup. Je le trouve magnifique bien qu’éphémère sous sa forme adulte, c’est un combattant et il incarne bien la notion de métamorphose et d’accomplissement de soi.
De plus, c’est un parfait symbole de l’élément de l’air, un élément qui m’est très proche. En faisant des recherches, j’ai aussi découvert que c’est l’animal qui représente mon signe amérindien. C’est le symbole de la métamorphose et de la manifestation. Sa médecine est psychique et mentale, il nous permet de voir clair dans les situations et de percevoir leur dynamique. Il représente aussi l’ordre des choses et nous pousse à nous réaliser, de la conception d’une idée jusqu’à sa réalisation. Travailler avec le Papillon nous permet de débloquer les situations qui nous semblent insurmontables en trouvant des façons de les améliorer. Il stimule notre créativité. Il nous apprend que chaque chose vient en son temps et qu’avant de s’envoler, il faut prendre le temps de grandir et de mûrir, de se retrouver seul avec soi-même avant de sécher ses ailes pour s’envoler.

Animal d’ombre
J’ai décidé de travailler sur le Serpent comme animal d’«Ombre ». Pourquoi? Parce que j’adore cet animal… ou plutôt j’adorais cet animal. J’aime encore le serpent, mais depuis quelques temps… Je ressens une certaine peur à son égard. J’en ai même un chez moi, un magnifique Mexican Black Kingsnake… Et j’ai toujours peur de l’approcher… Alors qu’avant je le regardais et le prenais…

100_4317

Et je me suis dis que peut-être, il y avait quelques choses à découvrir sur cette subite peur… Est-ce simplement la peur de me faire mordre? Est-ce quelque chose d’autre? De plus profond? Je me suis fait mordre moult de fois par d’autres animaux, et je n’ai jamais été craintive à ce point… Le serpent est un animal de renouveau, il perd sa peau pour une nouvelle, afin de grandir et de s’épanouir. Il est considéré comme le commencement et la fin, représentant le zéro comme le un, la ligne droite comme le cercle. L’ouroboros en est un bon représentant, incarnant l’immortalité, le cercle sans fin, l’énergie de la vie et de la mort, de la création et la destruction… Et par le fait même de la réincarnation : Par la mort et la pourriture, renait la vie. La médecine du serpent est un pouvoir de mutation, de renouveau, de renaissance. Il symbolise l’énergie de transformation. Son énergie est celle de l’énergie primale, sexuelle, fondamentale. C’est la source de la vie. Le Serpent appel à un changement. C’est aussi un totem lié à l’énergie de guérison, il est souvent représenter au côté de divinité œuvrant dans la médecine et la guérison. Il représente aussi l’énergie de création et peut apporter un message lié à la sexualité. Il représente le phallus dont l’énergie sexuelle à travers l’acte mais aussi le pouvoir sexuel, le magnétisme et la capacité à attirer les autres à soi. Si on le retire de sa représentation charnelle, il devient le symbole d’une énergie créatrice hors norme.

Donc, ce que je pourrais tirer de cette histoire, c’est une peur du changement, peur de la transformation et du nouveau…

Le Voyage
Je n’arrivais pas à trouver d’animaux de pouvoir ou animal-totem qui me serait lié. J’ai toujours eu de la difficulté avec cela, même au début, alors que j’Assistais à une méditation sur les animaux de pouvoir, je n’ai pas pu rencontrer mon animal-totem. Ce n’était pas l’heure ou je ne sais quoi, enfin… Je n’ai pas réussi plus à avoir un avis lors de mes récentes méditations. Par contre, j’ai demandé conseil à mes cartes Oracles, sur mes trois piges, j’ai obtenu comme message : ma vulnérabilité face à ce que je vis présentement, la compassion, signal pour que je cherche de l’aide? Et finalement… Le Loup. Je me suis retrouvée, beaucoup, dans ce qu’il représente.

téléchargement

Le loup est un animal de meute, proche de l’être humain par sa capacité à vivre en groupe tout en conservant une certaine indépendance. Par contre, c’est un animal qui loyal et qui s’unit pour la vie. J’ai fait des liens avec ce que je vis et ce que je suis. Ma loyauté envers mes proches, mon déchirement entre ceux que j’aime lorsque je dois choisir. Mon désir de ne pas les blesser tout en pouvant être ce que je veux être, et faire ce que je veux faire.

Le loup nous apprend à prendre soin des autres mais sans nous oublier, il répond à son instinct, nous disant que la meilleure voix à écouter est celle qui nous murmure à l’oreille et qui nous guide. Nous pouvons douter de notre vigilance et de notre instinct mais ce ne serait qu’un leurre. Le loup nous montre aussi qu’il faut garder un équilibre dans nos émotions. Trop les montrer nous rend anxieux et nous déprimons si nous les cachons trop. Le loup réveille aussi l’enseignant en nous, la capacité de prendre sa place dans un groupe selon nos capacités. Quelle coïncidence lorsqu’on considère mon métier… d’éducatrice! La médecine du loup est à utiliser lorsque l’on a besoin de réorganiser sa vie, ses relations. Elle nous aide dans les domaines liés à l’enseignement et à la sagesse. Et C’est celui qu’on appelle lorsque l’on se sent bloqué. Mais s’il n’y a qu’un mot que je voudrais retenir c’est INSTINCT. La médecine du Loup nous incite à renouer avec notre instinct, notre inconscience, ce lieu enfoui au fond de nous qui boue de magie et d’énergie.
Il tombe à point nommé en ce moment… et je me rends compte qu’il n’a jamais été loin mais que je n’arrivais peut être pas à le percevoir… que je n’étais pas prête à recevoir ses enseignements.

Le Shapeshifting
Bien avant de demander l’aide de mes cartes-oracles, j’avais tenté le shapeshifting. Et je ne suis pas arriver à aller bien loin. Je N’arrivais jamais à avoir d’images ou je me focusais sur un animal et ça ne donnait rien… J’étais sur le point d’envoyer comme résumé que je n’y arrivais pas. Est-ce que j’étais sur le point d’abandonner? Je me sentais démoralisée, mal, enfermée dans un carcan, incapable de sortir d’un « pattern »… Puis j’ai fait un nouvel essai, cette fois, sans me focaliser sur un animal en particulier, juste en laissant mon esprit vagabonder. Je n’ai pas réussi à aller très loin, mais je me rappelle de mettre retrouver en forêt, une forêt verte et luxuriante, très fournie. Je me rappelle de la terre sous mes doigts et des roches qui s’y trouvaient. Je me rappelle que je courrais, me sentant libre comme le vent. J’avais une fourrure à longs poils plutôt foncé, mais je n’arrivais pas à en voir la couleur. La forêt qui était trop sombre ou si c’était parce qu’il faisait nuit? J’ai vu mes pattes sauter sur une roche, puis sur un tronc. J’ai senti mon cœur battre la chamade, exaltée par le sentiment de liberté, sans contrainte, juste courir avec le vent qui fouettait mon visage. Puis je me suis arrêtée, je me suis couchée, le museau sur les pattes avant… Et j’ai ouvert les yeux. Je me sentais plus sereine et calme, comme après un effort physique qui vous rend vigoureux malgré la fatigue physique. Je n’avais pas réussi à voir ce que j’étais ou même savoir ce que j’étais… J’aurais du le sentir? Mais j’étais bien… Et après avoir fait l’exercice avec les cartes oracles… J’ai eu un flash! Les pattes ressemblaient à celle d’un chien… Un gros chien noir, comme un husky… ou un loup.

Newrizella1

Peut-être qu’il y a bien quelques choses à y voir… Après tout, le loup me suit depuis que je suis petite, par une image, un chien-loup dans mon enfance que j’adorais et par l’amour que je voue à ses bêtes!

 

À Suivre, mais ce que je peux déjà dire.. C’est que même si le chamanisme m’intéresse énormément, c’est une voie qui ne m’est pas facile du tout!

Publicités

Dea Mystica – La guerrisseuse

J’ai toujours aimé les herbes ainsi que les pierres. Donc, il apparaissait normal  que je les utilise. J’avais choisi une requête pour moi-même,  un souhait personnel qui sans découler uniquement de problèmes physiques, étaient un amalgame de problèmes psychologiques, émotionnels et physiques. Le stress, la fatigue, le désir en baisse, l’amertume… Bref, j’avais décidé d’adresser une prière à la déesse et de créer un petit rite de fertilité et d’abandon émotionnel.

J’ai  cherché qui  invoqué. J’avais pensé à Déméter, puis à Héra, déesse des foyers.  À Vénus et Aphrodite, déesses de l’amour charnel comme émotionnel.  Puis à Sélène, déesse de la lune,  souvent associée à la pleine lune. La pleine lune a toujours été associée dans mon esprit à la mère, à la force de guérison… J’ai finalement opté pour un rite à la pleine lune avec Sélène comme déesse « matrone » et à Déméter comme déesse « de soutien ». Je n’aime pas ces mots car chacune à leur façon, elles aident, mais bon.

J’avais également choisi d’effectuer une partie du rituel en  lien avec l’abandon émotionnel  car je me sens de plus en plus déprimée face à ce petit être qui tarde à venir et face à ma relation amoureuse…  Sélène est aussi une déesse qui continue chaque soir à venir voir l’homme qu’elle aime malgré qu’il soit endormi… Déméter est une déesse-mère qui a cherché sa fille sans relâche et qui a tout mis en œuvre pour la retrouver sans se décourager, même si elle a légèrement menacé l’ordre des choses. (hihi)

J’ai commencé durant une lunaison à faire une petite prière presque chaque soir. Le soir de la pleine lune, j’ai créé un encens à base de verveine, de fougère et de rose rouge. J’avais écrit le rite comme une prière à la lune en allumant un cierge blanc. J’ai consacré du sel et demander à ce qu’il purifie mon corps lors de son utilisation dans le bain. J’ai finalisé le rite sous la lune.

Je bois une tisane de framboisier qui a pour effet de tonifier les muscles utérins et je portes le plus possible sur moi une pierre de lune. J’essaierai de refaire le  rite à chaque pleine lune afin de recharger par le fait même ma pierre de lune.

Les effets ne sont pas encore très visibles, mais je me sens plus calme et moins stressée. J’espère que cela s’améliorera au fil du temps et qu’un état émotionnel plus stable sera bénéfique pour le reste.

1209119_403296636438086_958494305_n

Note : Ceci fut écrit lors de ma lecon, il y a quelques mois déjà. Je me sens toujours plus calme et moins stressée, un côté de ma vie émotionnelle ayant été abandonnée dans le sens ou j’ai appris à laisser-aller et à ne pas m’attarder sur des points qui ne devraient pas être important. Pour le reste… on verra. Je travailles pour réussir à passer outre ma tristesse ainsi que le poids que je sens poser sur mes épaules face au désapointement de ma famille. Je sais que ce n’est pas dans leur intention de me faire sentir mal, mais je dois apprendre à ne plus le prendre personnelle face aux commentaires en rapport avec la maternité. Je dois apprendre à me réapprivoiser avant d’aller plus loin, et éventuellement, passer par dessus ma peur et mon orgueil et aller puiser dans les ressources disponibles. Il n’est pas aisé d’aller chercher de l’aide, encore moins lorsqu’on se demande qu’elle est l’aide qui nous serait favorable…

Voyance, prophétie, etc…

Je bloque… Je suis rendu à la leçon portant sur la prophétesse et je bloque. Bien que j’adore tout ce qui a trait à la divination, j’ai de la difficulté à m’ouvrir, à laisser marcher mon 6eme sens, mon troisième oeil.

Pourquoi? Peut être par peur de ce que je pourrais voir.

Je sais que je dois travailler cette façette de ma vie sorcière. Depuis que je suis petite, je vois des ombres, j’entends des murmures et je fais des rêves qui finissent par se réaliser d’une façon ou d’une autre. Mais à force de voir les ténèbres et de percevoir des évènements tristes ou traumatisants, on fini par se fermer.

J’apprend petit à petit à refaire confiance à mon 6eme sens et à me protéger de ce que je pourrais percevoir. Mais c’est un travail long et ardu car après des années à se cacher la tête dans le sable, on ne sait plus trop par où commencer.

Tout ça pour dire que cette leçon risque de ne pas être aisée!

La dame Blanche

Il arrive une étape dans les archétypes ou l’on doit « affronter » deux facettes de la déesse. Deux façettes qui bien qu’elles donnent l’impression d’être diamétralement opposées, et elles le sont d’une certaine façon, ont un point commun… Celui de vous mettre devant vos pires aspects et d’en faire sortir le meilleur. La dame blanche m’a apprise le laisser-aller. Et chaque fois que je l’oublie, j’essaie de la rappeler à moi…

Ce passage est tiré de ma réflexion lors de mon travail avec elle.

Lire la suite de « La dame Blanche »

Spiritualité et engagement

Je ne parle pas souvent de ma vie spirituelle. De ce que je fais personnellement et des étapes qui jalonnent mon processus.

J’ai ouvert ce blog d’en l’esprit d’en faire connaitre un peu plus, mais également comme lieu d’échange et d’ouverture. Mais je me rend compte que l’échange et l’apprentissage ne signifie pas simplement de donner des informations qui sont utiles, c’est vrai, mais aussi d’aller chercher ce qui fait la foi et les convictions d’une personne. Lire la suite de « Spiritualité et engagement »