Comment utiliser le Tarot en magie

J’adore les cartes de tarots, ce sont des outils pratiques et elles viennent dans plusieurs versions, à la fois clair ou sombre. Avec des images pleines de représentations ésotériques ou…pas du tout…
Les cartes de tarots sont des outils divinatoires qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Un tirage peux clarifier une situation, vous pointez dans la bonne direction et autre mais est-ce qu’il a d’autres manières d’utiliser les cartes? Voilà la question que je me suis pausée en faisant le tour de mes jeux de tarots (vous avez bien lue, j’en ai plusieurs…et il y en a d’autres que je veux!). L’internet n’a pas été bien coopératif, me donnant des trucs pour les fins et les fous sur les meilleures façons de faire son tirage, comment avoir raison à chaque coup, les trucs que les débutants doivent savoir et même démystifier des idées préconçues afin d’aider les débutants et ne pas se décourager. Mais pas grand-chose sur comment les utiliser en magie autre que la divination. Il est pratique de faire son tirage d’une carte pour la journée, j’en conviens mais il doit y avoir autre chose. J’en ai profité pour faire un tour dans mes revues. Vous vous souvenez des vielles revues que Spérandio avait sorties dans le temps sur la magie blanche (vous rendez-vous compte que son livre sur la magie en est rendue à sa 6 e édition? J’ai comme prie un coup de vieux tout d’un coup…)? Avent de grincer des dents, de sortir les fourches, les buches et le kit a s’mores, donnez-moi une petite chance de m’expliquer… Mais vous pouvez vous faire un s’more vue que vous avez déjà le kit. Il y avait un article sur l’utilisation de cartes de tarot en magie, plus précisément dans des pochettes. Je vous donne un exemple (qui n’est pas tiré de la revue): Pour attirer l’amour: prendre une pochette rose, y mettre des pétales de rose, du romarin, un quartz rose et la carte des amoureux. Laisser la pochette sur l’autel ou mettez là dans votre sac.
Oui, je peux voir l’idée mais je trouve cela contreproductif. Une fois que la dite carte est déposée dans la pochette, on ne peut plus utiliser le tarot pour de la lecture et sa c’est si on ne doit pas bruler la pochette, ou se débarrasser de la carte. On ne peut pas acheter un tarot seulement pour utiliser une carte. On peut aussi simplement porter la carte sur soi mais encore une fois, on prend le risque de la briser. Par contre, si vous êtes créatif ou un peux manuel. Vous pouvez dessiner la carte, la brodée sur du tissue ou pour les moins crafty; vous pouvez faire imprimer l’image de la carte, la coller sur du carton. Aux moins, on ne risque pas de brisé la carte et le tarot reste utilisable. Une autre option est quand on fait un rituel, on peut mettre la carte sur l’autel pour représenter l’intention, le but ou juste pour donner un « boost ».  Par exemple; Pour un rituel de prospérité, on peut faire bruler du patchouli, prendre une bougie or, l’oindre d’huile de menthe poivré et mettre sur l’autel l’as de denier ou pentacle. Cette méthode est celle que je préfère car on peut laisser une carte sur l’autel et la remettre dans son Deck plus tard. Cela permet de mieux connaitre sont tarot et cela permet de mieux le connaitre et de se faire une bonne relation avec notre jeux qui devient non seulement un outil mais un puissent allier dans notre pratique. Il serait pratique de vendre des cartes à l’unité mais ça c’est une autre histoire. Et vous, de quel façon utilisez-vous le tarot?

Publicités

Mouvance

Les plantes cherchent à s’élever et à s’étendre dans un mouvement conique. En fait, elles exploitent différentes formes de déplacement pour bénéficier de la vie. Les arbres, ces grands maitres du règne végétal, expriment au maximum ces possibilités. Il y en a des ronds comme un fruit, plein et généreux. D’autres sont protecteurs comme des boucliers ou contractés et réservés. Les plantes peuvent s’enrouler mollement, comme des vignes et les branches de saules pleureurs, dont l’aspect global et si doux et romantique.

En médecine chinoise, on dit que le bois s’étend et s’élève. C’est la joie et les sentiments, en général, ainsi que la sagesse. Les végétaux expriment ce principe au fil de l’année. Au solstice d’été, lees énergies sont les plus près du soleil. La marguerite, s’offrant comme un plateau, rappel le total abandon du Soi au l’Esprit.

Au printemps, la vie s’étire hors du sommeil. La tulipe se tend vers le ciel dans une amorce du mouvement d’extraversion. Les monocotylédones (jonc, orchidées, bananiers…) sont liées à l’émergence du soi. Ces plantes ont des feuilles en longueur. Contrairement aux nervures d’un érable, irradiant dans toutes les directions et reliées entre elles par un réseau sinueux, celles du brin d’herbe s‘alignent les unes contre les autres. La fleur de ces plantes est souvent en forme de tube qui vise le ciel.

Après le relâchement du solstice, l’énergie se recentre. Avec leurs pétales en forme de filaments, les asters semblent éviter de trop en faire. Floconneuses et violettes, elles dégagent la mystique vespérale.

La fleur est l’expression de la beauté. Tandis qu’elle s’avance vers la mort, la nature pense aux choses pratiques et produit des graines et des fruits toujours plus secs et moins colorés. C’est l’hiver, saison des conifères. Perchés sur leur montagne difficile ou leur sol profond, avec leur odeur froide, ces arbres symbolisent la persistance et la grandeur qu’entraine la rétention du Soi.

Les plantes sont la peau de la terre. Elles la protègent, l’équilibrent et l’oxygènent. Leur mouvement d’ouverture stabilise ce qu’ils couvrent. Tandis que les cristaux représentent des états de conscience, le règne végétal visite le cycle de la vie. Le symbolisme des plantes se complique, car chacun des visages de la Déesse sont repris pour en modifier le sens. De la rétention dans l’extension au retour à soi dans l’ouverture, elles expérimentent les sentiments qu’évoque ce voyage entre Gaya et son époux.

Les couleurs en Magie, voilà tout un sujet controversé !

Chaque fois que quelqu’un demande un rituel pour s’approprier l’affection d’une personne sur un groupe de discussion, il y a 3 personnes qui répondent.

La Première : C’est de la magie rouge !!! C’EST MAL .. C’est SATAN ! C’est de la magie noire !!! Fuyez Pauvres fous ! ( Bon ok j’exagère)

La Deuxième : Tu ne peu pas contrôler les sentiments de quelqu’un, c’est mal ! Mais tu peu faire un rituel pour attirer l’amour en général, mais il ne doit pas viser personne. Alors tu deviendra un aimant à tous ce qui as des sentiments !! (j’exagère encore)

La troisième : LA MAGIE N’A PAS DE COULEURRRRRREEEEEE !!! (Là, j’exagère beaucoup trop)

En fait, qui a raison ? Tous le monde a raison. Je vous expose mon opinion.

Il est vrais qu’aucun magicien sensé ne va se dire « je fais un rituel de magie rouge, je fais un rituel de magie rouge, je fais un rituel de magie rouge (…)» lorsqu’il pratique un rituel pour rencontrer une personne intéressante (personne de spécifique). Il en va se soi. En ce sens, la magie n’a pas de couleur, car ce sont les intentions qu’on y met qui comptent.

Cependant, la classification par couleur est efficace à la compréhension. Les gens qui disent haut et fort que tout, sauf le fait de vouloir directement faire du mal à quelqu’un c’est de la magie blanche, mais que la magie n’a pas de couleur, me font bien rire 😛 ! Pour ma part, (et je remarque de plus en plus que je ne suis pas la seule bizarre qui pense comme ça) non la magie n’a pas de couleur en soi, mais c’est une façon très utile de catégoriser les rituels. Il est beaucoup moins gênant de dire que nous faisons un rituel de magie grise, plutôt que de dire que nous faisons un rituel pour nous aider à gagner la contestation d’un ticket non payer en cour. Dans le même ordre de pensées, je n’irai pas faire de sous-catégories dans mon livre des ombres avec les couleurs. Mais dans une conversation, si quelqu’un parle de magie verte, tous le monde comprend.

Évidement, peu importe la classification de couleur que l’on donne à un rituel, il peu être autant mauvais que bénéfique. Sans devoir répéter toutes les nuances, on n’oublie pas : « Si cela ne fais de mal à personne, fais ce que tu veux ! »

Pour faire court, non la magie n’a pas de couleur. Par contre je classerai toujours les rituels par couleurs quand même. Tout simplement parce que même ceux qui se plaignent de m’entendre dire cela comprennent de quoi je parles. 😉

Un bon livre à avoir sous la main

Dernièrement, je suis allée à la pharmacie et je suis tombée sur un petit livre (de 862 pages) – Ma pharmacie naturelle (Dr. Yves Donadieu).

Je l’ai feuilleté distraitement et acheté sans savoir qu’il deviendrait rapidement un de mes livres coup de cœur. Rassurez vous ! Ce n’est pas le genre de livre que l’on lit du début à la fin et où nous ne devons pas sauté de page pour bien comprendre. Évidement il y a une petite introduction, qu’il est souhaitable de lire, ça va de sois. Mais très vite on découvre pleins de troubles physiques (ou psychologiques) très bien vulgarisés, avec les meilleurs moyens naturels pour les traités, en étapes.

C’est un livre que l’on lit à partir de la fin ( la Table des Matières). Vraiment J’ADORE, j’ai trouver beaucoup de «remède» maison que je ne connaissais pas. J’ai particulièrement adoré la section «ma sélection de thérapeutiques naturelles essentielles» qui est merveilleusement enrichissante. De plus, j’ai légèrement survolé la section « Votre pharmacie familiale pour les petites urgences » MA-GNI-FI-QUE !! Ce livre me donne envie de remplir ma carte de crédit de trucs naturel en tous genre !

En fait, pour toutes les femmes écolos, naturel freak, pour ceux qui se méfient des médicaments chimiques etc. (tiens c’est moi ça ?) Ce livre est pour vous.. et à un prix très raisonnable (moins de 20$) .. Bonne lecture 😉

Salon des pierres, minéraux et fossiles de Montréal

En fin de semaine, il y avait un évènement minéralogique à Montréal. C’était la 29eme édition du Salon des Pierres, Minéraux et Fossiles de Montréal. Je suis allée y faire un tour avec mon copain. J’ai vu de petites merveilles et j’ai fait quelques petits achats.

Le salon est organisé deux fois par année, soit au Printemps et à l’Automne. Il regroupe des artisans de bijoux, des revendeurs de pierres et minéraux, des artistes sculpteurs, des groupes minéralogiques ainsi que certains prospecteurs.

J’ai eu un énorme coup de coeur pour un des kiosques de la première salle : Les Exclusivités Annie. La dame tient une boutique de Fleuriste mais qui regroupe de l’Artisanat, des plantes, des pierres et des bijoux.

2014-04-12 12.47.13

Désolée pour la photo mal-cadrée. J’ai fait l’acquisition d’un magnifique bracelet en métal orné d’un lapis-lazuli et de pyrites et d’une hématite.

2014-04-13 12.36.32

 

Il y avait de magnifiques spécimens et des personnes très gentilles! J’ai bien aimé les quelques kiosques qui offraient également des sacs-surprises! Une belle facon de faire découvrir de nouvelles pierres ou de commencer une passion pour les enfants! J’ai acheté deux sachets qui contenaient quelques pierres que je ne connaissais/possédais pas donc de magnifiques grenats oranges de la mine Jeffrey, Canada!

Bref, j’y retourne pour le prochain qui se fera cet automne! Je vous laisse sur un bilan photo de mes achats mais également de différentes pierres que j’ai prise au Salon.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.